dimanche, juillet 14News That Matters

La révolution verte face à l’impact environnemental des festivals de musique

Partage sur les réseaux !

L’impact climatique croissant des grands festivals de musique

Lorsque Guster a pris la scène lors d’un concert à l’Amphithéâtre de Red Rocks en juillet 2021, ce fut un retour triomphant après des mois de confinement dut à une pandémie qui a mis la musique en direct en pause forcée. Ce concert marquait le début d’une prise de conscience collective sur l’impact environnemental des festivals de musique et la nécessité d’initier des changements précipitant cette révolution verte.
De nombreux festivals, comme le Øya Festival en Norvège et le Outside Lands Music and Arts Festival de San Francisco, ont déjà commencé à prendre des mesures pour réduire leur empreinte carbone et éliminer l’utilisation de plastiques à usage unique.

L’empreinte carbone des festivals : sources et enjeux

La croissance exponentielle des grands festivals a mis en lumière les défis environnementaux liés à ces événements. Le think tank Shift Project avait déjà attiré l’attention sur les risques environnementaux croissants posés par ces événements dans son rapport « Décarbonons la culture ! ». Il a souligné la nécessité de changer certaines pratiques, comme l’utilisation excessive d’énergie pour la production de spectacles, pour minimiser leur impact sur la planète.
Des entreprises comme KarTent et FestivalChair ont également commencé à concevoir des produits respectueux de l’environnement pour les festivals, démontrant une prise de conscience croissante de la nécessité de transformer l’industrie des festivals.

La chaîne d’approvisionnement des festivals : un défi pour la durabilité

Un rapport de Greener Festival a révélé que le festival moyen produit 500 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone, ce qui est équivalent au poids de trois maisons individuelles. Pour rendre la chaîne d’approvisionnement des festivals plus durable, les organisateurs sont en train de repenser la manière dont ils gèrent les impacts environnementaux, sociaux et économiques de leurs événements.
Des festivals comme DGTL Amsterdam cherchent à devenir les plus durables au monde en adoptant des stratégies d’économie circulaire qui couvrent les matériaux, la nourriture, l’énergie, la mobilité et l’eau.

Transports et voyages : la principale préoccupation environnementale des festivals

Une étude réalisée par A Greener Future (AGF) a démontré que les déplacements du public représentent la plus grande source d’émission de gaz à effet de serre lors des festivals. En encourageant les voyages à faible intensité carbone et en localisant les festivals dans des zones facilement accessibles, il est possible de réduire cet impact.
Les musiciens peuvent également jouer un rôle dans la promotion de voyages à faible émission de carbone et encourager leur public à agir de manière plus écologiquement responsable.

Pratiques et initiatives vertes dans l’industrie des festivals de musique

De nombreux festivals œuvrent activement pour réduire leur impact sur l’environnement. Par exemple, les Eurockéennes de Belfort et les Natural Games ont mis en place des stratégies visant à minimiser la production de déchets, à promouvoir le recyclage et à sensibiliser les festivaliers à l’importance de l’éco-responsabilité.
Des innovations comme les cendriers de poche et le tri des déchets sont encouragées, mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la situation.

La biodiversité, une victime méconnue des festivals

Les festivals ont un impact significatif sur la biodiversité, notamment en raison de la production de déchets et de la perturbation des habitats naturels. Les mesures prises pour minimiser ces impacts, bien que nécessaires, ne sont qu’une petite partie de la solution.
Un changement de mentalité est essentiel pour faire face aux défis environnementaux associés aux festivals. En éduquant les organisateurs, les artistes et le public sur leur impact environnemental, nous pouvons commencer à créer des festivals plus durables pour l’avenir.


Source(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *