dimanche, juillet 14News That Matters

L’eSport au féminin : Un terrain de jeu en quête d’égalité

Partage sur les réseaux !

Les prémices de la féminisation du eSport

Une blague bien connue dit que le seul endroit où les hommes aiment que les femmes prennent la commande, c’est derrière une manette de jeu vidéo. Malheureusement, les chiffres nous montrent une réalité un peu moins amusante. Alors que les femmes représentent 51% des joueurs de jeux vidéo, elles ne constituent que 12% de la sphère eSport. Même l’armée affiche un meilleur taux de féminisation!

Le monde du eSport a commencé à émerger vers la fin des années 80, et a connu une popularité fulgurante au courant des années 2000. A l’heure actuelle, le marché du eSport est estimé à une somme assez rondelette de 1,3 milliards de dollars en 2022.

Le sexisme : un boss à défaire

Alors que rien ne constitue un obstacle physique à la mixité dans l’eSport, le sexisme et l’exclusion, ennemis redoutables, persistent. Les stéréotypes de genre influencent l’achat de jeux vidéo pour les enfants. Les parents achètent deux fois plus de jeux pour leurs garçons comparativement à leurs filles. De plus, l’inégale représentation des hommes et des femmes dans le domaine et des problèmes de discrimination, de stigmatisation ainsi que de harcèlement sont autant de crevasses qui ralentissent la progression féminine dans le monde entêtant du jeu vidéo compétitif.

Mais le combat continue et la fédération internationale d’eSport en a très bien pris conscience. Des mesures sont en cours pour lutter contre la discrimination des femmes, afin d’aider notre chère Belle au Bois-dormant à prendre sa revanche sur Bowser!

L’avenir du eSport #GirlPower

Maintenant, prenons les commandes et intéressons-nous à l’avenir du jeu vidéo. Des tournois exclusivement féminins ont déjà vu le jour : on se souvient encore de la victoire épique de Sasha « Scarlett » Hostyn lors des IEM PyeongChang. Ces tournois sont considérés comme une solution temporaire pour encourager la participation des femmes.

Cependant, les choses bougent. Du côté des éditeurs, Riot Games a annoncé la création d’une ligue féminine pour son jeu phare, League of Legends. De son côté, le géant français Ubisoft a créé une ligue Rainbow Six Siege féminine pour le Brésil. De plus, les femmes se font une place sur la scène en tant que commentatrices: on a Laure Valée et JessGOAT comme références du milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *